• PMU-POKER vous offre 170 € de bonus
    • 100 % de bonus - Jusqu'à 170 €.
  • PKR POKER vous offre 500 € de bonus
    • 100 % de bonus - Jusqu'à 500 €.
  • JOAONLINE vous offre 500 € de bonus
    • 100 % de bonus - Jusqu'à 500 €.
  • La FDJ vous offre 100 € sur votre 1er pari
    • Premier pari remboursé - Jusqu'à 100 €.

Qu'est-ce que le Voluntary Put $ In Pot surnommé le VPIP au poker ?

Les meilleures salles de poker en ligne.
Top 1
Offre de bienvenue de 170 € PMU POKER.
Déposez 50 € Jouez avec 100 € 100 % de bonus jusqu'à 170 €.
Top 2
La FDJ vous rembourse votre pari !
Remboursement de votre premier pari. Dépôt minimum : 40 €.
Top 3
PKR, lancez-vous dans l'aventure du POKER 3D
Déposez 20 € Jouez avec 40 € 100 % de bonus jusqu'à 500 €.
Comme vous le savez déjà, de nombreuses salles de poker autorisent les trackers. Ces trackers ont la particularité de collecter des informations sur chacun de vos adversaires à la table. Ces dernières sont ensuite regroupées en statistiques diverses qui vous permettront de mieux cerner les différents profils de vos adversaires.

Dans cet article, nous allons vous donner les clefs pour interpréter le nombre de fois ou vos adversaires rentrent en jeu. Pour cela, il existe une variable très utilisée dans les trackers de poker, le VPIP.

Qu'est-ce que la variable Voluntary Put $ In Pot (VPIP) ?

C'est une variable disponible sur tous les trackers de poker en ligne. Elle enregistre le nombre de fois ou votre adversaire joue un coup. De plus, le VPIP a la particularité de comptabiliser le nombre de fois où votre adversaire rentre volontairement en jeu ce qui exclut toutes les fois où il est en grosse blind et obligé de suivre. Cette statistique est ensuite convertie en pourcentage et comparé au nombre de mains qui ont été jouées sur la table.

Comment interpréter le VPIP ?

A ce stade et après quelques mains jouées, vous avez cette information qui est diffusée sur chacun de vos adversaires. Vous voyez donc apparaître sur certains adversaires 3 % de mains jouées et, sur d'autres, plus de 30% de mains jouées. La différence est donc énorme entre nos 2 joueurs, un joueur qui joue uniquement les belles mains et un autre qui joue pratiquement une main sur 3. Face à ces deux joueurs, vous allez donc devoir adapter votre "range" de mains.

L'interprétation du VPIP : Devinez le "range" de mains de vos adversaires.

Note : Le "s" signifie que les cartes sont assorties. Le "o" que les cartes ne sont pas assorties.
  • VPIP de 3% - Les mains de votre adversaire : AA- KK - QQ - JJ- 1010 - 99 - AKs

  • VPIP de 5% - Les mains de votre adversaire : AA- KK - QQ - JJ- 1010 - 99 - AKs - AQs - AJs - 88 - KQs

  • VPIP de 10% - Les mains de votre adversaire : AA- KK - QQ - JJ- 1010 - 99 - AKs - AQs - AJs - 88 - KQs - ATs - A9s - KJs - KTs - AQo - KQo - QJs - QTs -AJo - 88 - 77

  • VPIP de 15% - Les mains de votre adversaire : AA- KK - QQ - JJ- 1010 - 99 - AKs - AQs - AJs - 88 - KQs - ATs - A9s - KJs - KTs - AQo - KQo - QJs - QTs -AJo - 88 - 77 - A8s - A7s - K9s - ATo-KT0

  • VPIP de 20% - Les mains de votre adversaires : AA- KK - QQ - JJ- 1010 - 99 - AKs - AQs - AJs - 88 - KQs - ATs - A9s - KJs - KTs - AQo - KQo - QJs - QTs -AJo - 88 - 77 - A8s - A7s - K9s - ATo-KT0 - A7s - A6s - A5s - A4s -K8s - Q9s - J9s - T9s - A9o - 66
Comment jouer un poker gagnant à l'aide du VPIP ?
Une fois que vous avez identifié la range (l'intervalle de main avec lequel votre adversaire joue) de votre adversaire cela devient très simple de gagner. Il suffit d'adapter votre range à la sienne. De manière générale, il est profitable de jouer avec une range 2 fois plus "tight" que celle de votre adversaire.

Par exemple : contre un adversaire qui a une range de 15 %. Il devient profitable de jouer avec 7.5% des mains.

Autre exemple : contre un joueur qui a une range de 20%. Il devient profitable de jouer contre lui avec une range de 10%.

Cette façon de jouer vous permettra d'améliorer votre équité en jeu et notamment lors des fins de tournois ou l'ICM des joueurs étant tellement faibles qu'on assiste à une suite de all-in préflop.
Le biais de la fin du tournoi : Attention, le VPIP n'est plus une source fiable.
La problématique de cette stratégie est la suivante : lorsque les blinds deviennent très fortes comparées aux tapis des joueurs, il devient difficile de jouer avec des bonnes mains, car on a plus le temps d'attendre. C'est la raison pour laquelle, en fin de tournoi, on voit beaucoup de joueurs qui mettent tapis avec des mains moins fortes qu'en début de partie.

Le vol étant tellement intéressant en terme d'équité qu'il motive les séries de all-in. Dans ce contexte, vous ne pouvez plus vous baser sur la stratégie de base car les statistiques sont biaisées. En effet, quand un joueur joue sérieux pendant 3 heures, et qu'il commence à ouvrir sa range, cela ne saute pas forcément aux yeux avec le VPIP.

Par exemple : si un joueur joue à 3% sur plus de 300 mains. Et qu'il joue de manière plus ouverte depuis 50 mains, l'augmentation du VPIPne vous sautera pas aux yeux.

C'est le principal inconvénient de cette stratégie et cela nécessite parfois un réajustement global. Dans ces conditions, vous devez être attentif et pourquoi pas réinitialiser l'ensemble de vos statistiques pour avoir de nouveau une idée fidèle des mains de vos adversaires.

L'expérience y fera beaucoup mais la simple application concrète de cette stratégie pourra vous permettre de jouer un poker gagnant aux Sit & Go à moins de 3 €uros.